1/5
Intervenants de la fête

Fête Médiévale de BOURDEAUX

BlasonAuvergneRhôneAlpes.svg.png
Blason de Bourdeaux

15 Août 2022

Blason de la Drôme
Blason Province du Dauphiné
Le bestiaire d'Altaïr

Tout au long de la journée :

• Forains

• Buvettes

• Animations de rue

• Banquet

À la nuit tombée :

• Défilé historique

• Son et Lumière

• Bal - Orchestre

Couple médiéval

Depuis 60 ans, la Fête du 15 Août fait revivre, chaque été, la légende médiévale du village.

La nuit tombée, le défilé aux flambeaux, suivi de l'embrasement des ruines et du vieux quartier, clôturent les festivités.

Venez la célébrer à nos côtés !

Eclairage des ruines
Alberte 2019

La Légende d'Alberte de Poitiers

Alberte, fille du Seigneur de Bourdeaux, avait deux soupirants, Alfrédis de Mornans et Hérald de Bézaudun.


Alfrédis et Alberte se fréquentaient en secret. Ils s’aimaient depuis longtemps, et le Sire de Poitiers décida de les marier. fou de chagrin, Hérald trouva en Béatrix, aïeule d’Alberte et Suzeraine du lieu, une alliée, car celle-ci rêvait d’unir les Poitiers et les Bézaudun.

Hérald n’accepta finalement de renoncer à son amour qu’en échange d’un souvenir d’Alberte. Béatrix lui promit alors l’écharpe brodée par Alberte pour Alfrédis, à la condition qu’il parte combattre en Terre Sainte.

 

Le jour des noces, un tournoi eut lieu. À la stupeur générale, le premier adversaire d’Alfrédis ne fut autre qu’Hérald. Ce dernier, qui portait l’écharpe d’Alberte, s’écria :« Voyez à mes couleurs qui est ma Dame ! ». Alberte s’évanouit. Alfrédis pourfendit le félon mais mourut dans le même assaut.


Une bataille générale s’ensuivit. Et ce jour-là, la rivière devint rouge sang jusqu’au Rhône.

Alberte ne survécut pas à son époux.

​​​​

D'après le poème d’Alexis Muston

Mise en scène de la Légende à 17h

Défilé historique
Pasteur Alexis Muston

Alexis Muston (1810-1888)

Pasteur franco-italien et historien du protestantisme vaudois, Alexis Muston était également médecin de son état. Arrivé à Bourdeaux en 1835, il y exercera le ministère de 1840 jusqu'à la fin de sa vie.

 

C'est en 1838 qu’il rédigera le poème d’Alberte de Poitiers, ainsi que le recueil de poésies les "Néolyres", en hommage aux villageois qui l’avaient si bien accueilli, dès son arrivée.

 

Poète, dessinateur et aquarelliste de talent, il fréquentera les grands écrivains de son temps, dont Alphonse de Lamartine, Victor Hugo, Alexandre Dumas et George Sand. Cette dernière, rompant avec le catholicisme, fera appel à lui en 1864 pour célébrer le mariage religieux de son fils Maurice ainsi que le baptême de son petit-fils, Marc-Antoine.

 

Alexis Muston repose dans un petit cimetière familial de Bourdeaux.​